Petite histoire de la buand'rie
 

France Frenette, ma professeure de chant, trouvait mes chansons un peu trop sérieuses à l'automne de 1992. Elle m'avait donné comme devoir d'écrire une chanson humoristique sur les boutons . . .

Faisant à ma tête comme je le fais toujours, je lui ai composé à la place «La Buand'rie» que lui ai chantée la première fois d'une façon dramatique comme s'il s'agissait d'un hymne aux prolétaires . . .

Cette buanderie était située sur la rue Laurier à l'intersection de la rue Chambord. La tenancière se prénommait Betty et venait d'Argentine. La buanderie n'existe plus. Elle fut démolie vers 1996 pour laisser place à l'agrandissement du Métro Chèvrefils. Quant à Betty, je ne sais pas ce qu'elle est devenue . . .